UN PROMENEUR SOLITAIRE DANS LA FOULE
Bienvenue
Mon Compte
recherche avancée
Littérature étrangère
UN PROMENEUR SOLITAIRE DANS LA FOULE

Un promeneur solitaire dans la foule

Collectif
Editeur : SEUIL
Collection : CADRE VERT
Date de parution : 20/08/2020

[ean : 9782021406610]

Sur commande
24.00 €
Résumé

Muni d'un carnet, d'une paire de ciseaux et de son smartphone, Antonio Muñoz Molina marche dans Paris, New York, Madrid, Lisbonne. Au fil de ses pérégrinations, des silhouettes surgissent tandis que d'autres s'esquivent et, soudain, au détour d'une ruelle, apparaissent Baudelaire, Edgar Allan Poe ou Fernando Pessoa.Les pages s'écoulent au rythme de la vie, tel un immense collage de tout ce que le promeneur voit et entend : affiches, prospectus, bruits omniprésents des conversations, vacarme de la rue. Animé par la tentation de tout écrire - ce qu'il a vécu, écouté, rêvé, souffert, aimé ou lu -, Antonio Muñoz Molina laisse courir la mine de son crayon et, sublimant les rebuts de notre civilisation avide et destructrice, compose « le grand poème de ce siècle »D'une voix profondément ancrée dans le moment présent, cet éloge érudit de la flânerie nous invite à regarder et à écouter d'une autre façon, et à célébrer la variété du monde.


Notre avis

Dans Les carnets du grand chemin, Julien Gracq autre marcheur solitaire, prévient de ce que la promenade ouvre à ce que l’on traverse, mais convoque aussi les rêves et la mémoire. Il suffit de suivre Antonio Munoz Molina pour vérifier à quel point cette remarque s’applique à merveille dans cet ample récit qui nous mène de Madrid à New York et de Paris à Lisbonne. Si la déambulation occupe l’auteur, il s’aventure avec d’autres compagnons dans les strates de la littérature qui nourrit son périple. En effet, l’auteur à lu Baudelaire et son poème, il jouit à son tour d’être seul parmi la foule, Le promeneur solitaire et pensif tire une singulière ivresse de cette universelle communion, il paraît solitaire, mais son esprit est peuplé et nous avançons avec Dickens, De Quincey, Poe, Pessoa et bien d’autres. Le texte vibre aussi de l’actualité immédiate, des images de la rue, de la publicité, des rumeurs du monde. A la manière d’un artiste, il colle, assemble, juxtapose, la vie, la mort, l’obscur et la lumière, reste à lire ce patchwork universel, ce livre monde où la littérature s’impose comme langue commune.

Les autres titres de Collectif

Noire n'est pas mon metier

Collectif

17.00 €

Le voile noir

Collectif

7.20 €